• Bagan présente une très grande variété de monuments, qui peuvent être classés en 3 catégories : les temples, les stoupas et les monastères.

    Les stupas, aussi appelé zedi dont l'origine est caitya (synonyme du terme stūpa), sont des structures pleines dont la forme peut varier entre cöne, cylindre et cloche, que les fidèles vénèrent en décrivant des circumambulations. Ces monuments contiennent généralement une ou plusieurs reliques ainsi que des objets religieux précieux enchâssés dans la base de la construction, ou parfois dans le dhat, la partie située entre la cloche et le hti, que l'on compare souvent à un bourgeon de bananier. A l'origine, les plus grands stoupas avaient souvent la forme d'une cloche, un modèle qui s'est imposé par la suite un peu partout en Birmanie.   

    Les monastères, non présent dans cet article, étaient au nombre de plus de 400 au XIIIe siècle, au fait de la gloire de Pagan, représentant environ un quart de tous les monuments de cette époque. Leurs structures étaient construites en bois ou en briques ; seules ces dernières ont évidemment survécu. Leurs formes étaient très variées, allant d'une seule unité à des édifices à deux étages, souvent carrés, soit avec une cellule centrale pour plusieurs moines, soit avec des couloirs s'ouvrant sur des cellules individuelles juxtaposées. La plupart des monastères avaient des toit plats et arboraient les habituels décors en stuc. Quelques rares monastères étaient creusés entièrement ou partiellement dans des falaises.

    Le terme hpaya, souvent rencontré en apposition, signifie « seigneur » et est un terme de respect, voire de vénération, apposé à la plupart des monuments.

    Source : Découverte Birmanie, Guides Olizane  et wikipédia

     

    Bagan, Birmanie Myanmar    

        Bagan, Birmanie MyanmarPagode Sein Nyet

    Bagan, Birmanie Myanmar   

    Bagan, Birmanie Myanmar    Bagan, Birmanie Myanmar

    Bagan, Birmanie Myanmar    Bagan, Birmanie Myanmar

    Bagan, Birmanie MyanmarTemple Thatbyinnyu : le plus haut temple du site archéologique mesure 61m. Construit à proximité du Temple de l'Ananda par le roi Alaungsithu en 1144, il servit de modèle pour la plupart des "grands temples" suivants.

    C’est l’un des premiers temples construits à 4 étages.

    Dédié à la "Thathâgata" (une des épithètes du Bouddha), il possède des caractères originaux : bâti sur une plate-forme de 20 m, il n'a pas de pilier central, mais une chambre voûtée au premier étage, où se trouve une grande statue du bouddha assis. Trois faux étages conduisent au court sikhara (tour-sanctuaire), qui est presque cubique. L'ensemble est couvert de stuck  et blanchi à la chaux.

    La plate-forme servait de monastère : les moines vivaient dans des couloirs et des pièces ménagées sur deux niveaux à sa périphérie.

     

    Bagan, Birmanie Myanmar

    Bagan, Birmanie Myanmar    

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique