• Cité impériale, du long corridor à la résidence Diên Tho

    Ensemble de monuments de Huê, patrimoine de l'Unesco depuis 1993.

     

    Nous longeons à présent le long corridor côté gauche pour nous rendre à la résidence Diên Tho à l'extérieur de la Cité pourpre interdite.

    Long corridor côté gauche :

    Cité impériale, du long corridor à la résidence Diên Tho

    Cité impériale, du long corridor à la résidence Diên Tho

    Détails des ornements extérieurs du corridor :

    Cité impériale, décoration du long corridor gauche

    Cité impériale, Cité pourpre interdite, décoration du long corridor gauche

    Cité impériale, Cité pourpre interdite, décoration du long corridor gauche

    Cité impériale, Cité pourpre interdite, décoration du long corridor gauche

    Cité impériale, Cité pourpre interdite, décoration du long corridor gauche

     

    Cité impériale, du long corridor à la résidence Diên Tho Corridor perpendiculaire au long corridor gauche menant à la résidence Diên Tho.

     

    Résidence Diên Tho

    Cette résidence est hors de la Cité pourpre impériale

    Le palais Diên Thọ, en vietnamien Cung Diên Thọ est un ensemble d'édifices construits par l'empereur Gia Long en 1803-1804 pour sa mère, afin de lui servir de lieu de résidence et de réception. Il se trouve dans le carré nord-ouest de la Cité impériale, et à l'est de la Cité pourpre interdite. Les visiteurs y accèdent par la porte sud de l'Éternelle longévité.

    Le palais principal possède un mobilier incrusté de nacre. On remarque, à l'est de l'entrée, le pavillon Truong Du,  pavillon des Plaisirs, avec un étang articiciel agrémenté d'une rocaille.

     

    Le temple de Phuoc To, construit en 1831, servait pour les dévotions de l'impératrice-mère qui s'y rendait les 1er et 15e jours des mois lunaires. L'étage supérieur était appelé le pavillon Khương Ninh.

     

    Cité impériale, entrée de la résidence Diên Tho Entrée de la résidence Diên Tho avec au fond la porte menant à l'ensemble The Mieu et Hung Mieu.

    Cité impériale, résidence Diên Tho Porte sud de l'Éternelle longévité menant à l'ensemble The Mieu et Hung Mieu.

    Cité impériale, résidence Diên Tho, édifice Tinh Minh Edifice Tinh Minh de la résidence Diên Tho.

    Au XIXe siècle cet endroit était occupé par un édifice en bois appelé Thong Minh Duong. En 1927 il a été remplacé par l'actuel édifice qui, muni d'équipements contemporains, était utilisé par l'impératrice Thanh Cung, la première femme de l'empereur Dong Khanh, pour y recevoir des soins médicaux lorsqu'elle était agée. Cet édifice a été rénové afin de servir de résidence privée à Bao Dai en 1950.

    Cité impériale, résidence Diên Tho Résidence Diên Tho

    Cité impériale, résidence Diên Tho Intérieur de la résidence Diên Tho

    Cité impériale, résidence Diên Tho Etang articiciel agrémenté d'une rocaille avec en arrière plan le pavillon Truong Du ou pavillon des Plaisirs

     

    Cité impériale, plan de la Cité Impériale Peinture de la Cité impériale présente dans la résidence Diên Tho 

    « Cité impériale : la Cité pourpre interdite, le Théâtre RoyalCité impériale, le temple Thế Tổ Miếu ou temple des Générations »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Janvier à 10:02

    Superbe et bien aménagé comme c'est souvent le cas pour les belles résidences dans ce pays

    Bon vendredi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :