• Classée au patrimoine mondial de UNESCO depuis 1982.

    Photos prises en septembre 2016 lors d'un week-end prolongée à Florence

    L'intérieur du Duomo est très sobre et on éprouve une certaine déception en pénétrant dans cette immense nef.

    Le contraste avec l'intérieur de la cathédrale de Sienne est saisissant.

    Le Duomo

    Le Duomo Domenico di Michelino (Florence, 1417 – Florence, 1491) est un peintre italien de l'école florentine.

    Oeuvre : Dante con in mano la Divina Commedia (1465)

    On peut voir sur cette image que Dante, au centre, tient la Divine Comédie (composé entre 1307 et 1321), son œuvre...

    À droite descendent les morts, jusqu'aux enfers, derrière Dante nous pouvons voir le purgatoire... À la gauche de Dante, on peut voir le toit de la Basilique de Florence, qui n'était pas encore construite à l'époque de Dante, c'est juste pour montrer la ville de naissance de celui-ci qu'elle figure sur la fresque.

     

    Le Duomo

    Le Duomo

     La grande horloge de Florence denommée « l'horloge de Paolo Uccello », en hommage à l'artiste peintre qui a réalisé la fresque du cadran à la Renaissance. Le mécanisme horloger apparaît comme l'un des rares au monde à indiquer l'heure dite italique. 

    Chronologiquement, la fresque est antérieure au mécanisme original de l'horloge. Réalisée en 1433, par le peintre florentin Paolo Uccello (Paolo di Dono 1397- 1475).

    L'indication du temps italique remonte à l'Antiquité lorsque Jules César promulga en 46 BCN le calendrier conçu par Sosigène d'Alexandrie. Les heures italiques - en opposition au système babylonique - indiquent depuis combien de temps le soleil s'est couché et donc, en faisant la différence avec 24heures, le temps qu'il reste avant son prochain coucher. Le système consiste à faire avancer une aiguille unique sur un cadran, dans le sens antihoraire, indiquant ainsi l'heure dite de l'Ave Maria.

    Le Duomo

     

    Le Duomo

    Le Duomo

     Au départ, Filippo Brunelleschi avait prévu de recouvrir la coupole de mosaïques dorées, sur le modèle du baptistère afin de refléter au maximum la lumière provenant de la lanterne. Sa mort, en 1446, met fin au projet et la coupole est finalement simplement enduite de blanc.

    En 1568, le Grand-duc de Toscane Cosme Ier de Médicis (1519-1574) décide de recouvrir cette couche de chaux brute. Il confie le projet à son artiste officiel Giorgio Vasari (1511-1574). Souhaitant rivaliser avec le défunt Michel-Ange (1475-1564), Vasari choisit le thème du Jugement Dernier pour recouvrir les quelque 4 000 m2 de surface. Il commence les études préparatoires dès 1571 mais meurt trois ans plus tard, laissant les trois quarts du décor inachevés.

    En 1574 Cosme 1er meurt également, son fils et successeur, François Ier de Médicis (1541-1587) souhaite terminer ce vaste dessin et en confie le soin à Federigo Zuccaro (1542-1609). L'ensemble est achevé en 1579 et inauguré le 30 août.

    Les huit secteurs de la voûte ont été divisé en 5 bandes, qui sont présentés :

    - La plus centrale : les 24 cavaliers de l'Apocalypse (Vasari), puis à son tour

    - Le Chœur angélique des instruments de la Passion

    - Le Christ ressuscité

    - Les vertus

    - Les dons du Saint-Esprit et les Béatitudes 

    - Puis dans la partie inférieure : l'Enfer et les sept pêchés capitaux.

     

    Le Duomo

    Le Duomo     Le Duomo


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique