• Itchan Kala, la ville intérieure, retranchée derrière des murailles de brique, de l'ancienne oasis de Khiva est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 1990

     

    Le Tach Khaouli, ou palais de pierre, a été construit de 1830 à 1841 pour le souverain du khanat de Khiva, Alla Kouli Khan, et comprend plus de deux cent-soixante pièces autour de trois cours :

    - celle du Ichrat Khaouli, ou salle d'audience, ou en persan Mekhmonkhaneh, construite en 1830-1832, dans le quart sud-est

    - celle de la cour de justice, ou Arz Khaouli, dans le quart sud-ouest construite en 1837-1838.

    - celle du harem dans la partie nord,

     

    Ichrat Khaouli, ou salle d'audience

    Le Ichrat Khaouli est disposée autour d'une cour carrée avec une loge du côté sud soutenue par un pilier de bois sculpté où se tenait le khan pour recevoir ses invités en audience, ainsi que les ambassades. Ceux-ci étaient installés dans la partie est où ils pouvaient déployer leur tente, ou yourte, sur deux plateformes circulaires. L'ensemble est décoré de majoliques bleues.

     

    Tach Khaouli, Ichrat Khaouli, Khiva

    Tach Khaouli, Ichrat Khaouli, Khiva

    Tach Khaouli, Ichrat Khaouli, Khiva Reconstitution des yourtes de l'époque

     

    La cour de justice, ou Arz Khaouli : 

    La Cour de Justice, ou Arz Khaouli, ou encore en persan Arzkhaneh, construite en 1837-1838, était le lieu où le khan tranchait les litiges et rendait justice. Cette partie se trouve dans le quart sud-ouest du palais.

    Elle est deux fois plus grande que l'Ichrat Khaouli. Les murs sont eux aussi décorés de revêtements de faïence. Deux escaliers latéraux permettent l’accès à la plateforme surélevée de l’iwan (ou loggia) au fond duquel se trouvent trois portes.

    Une plateforme destinée à installer une yourte est disposée dans la cour, dans le prolongement de la colonne de la loggia, en parfaite symétrie.

     

    Tach Khaouli, la court de justice, Khiva

    Tach Khaouli, la court de justice, Khiva

    Tach Khaouli, la court de justice, Khiva Plafond de l'Iwan de la court de justice

     

    Le Harem :

    Le harem, première partie à être construite, est disposé autour d'une cour rectangulaire avec cinq loges soutenues chacune d'un pilier de bois sculpté. Quatre loges étaient dévolues aux quatre épouses légitimes du khan et la cinquième, la plus grande, au khan.

    Les appartements sont tous conçus selon la même architecture : une haute loge, ou loggia, ouverte en direction du nord-ouest, pour l'été et une pièce attenante pour les mois d'hiver. L'ensemble est décoré de majoliques bleues et blanches, œuvre d'Abdoullah Djinn. Les plafonds en bois sont décorés de motifs jaunes et rouges.

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva Le côté des chambres des quatres épouses légitimes.

    Chambre du Kahn :

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva

     

    Chambres des 4 épouses légitimes :

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva

     

    Côté des concubines :

    Tach Khaouli, le Harem, Khiva

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique