• L'Alcázar de Séville : Porte du Lion, façade du Palais Mudéjar et le Salon de l'Amiral

    Inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1987

     

    Après la conquête de Séville en 712 par les Arabes, les Omeyyades d'Espagne construisirent l’Alcázar à partir de 844 sous le règne de l'émir Abd al-Rahman II. En 884, la forteresse contribua à contrecarrer une invasion de la ville par les Vikings.

     

    Le palais islamique primitif est de la même époque que l’Alhambra de Grenade. Y furent ajoutés au xie siècle le palais des émirs, puis, au xiie siècle, l’« Alcázar » ou « palais des Bénédictions », alors que les fortifications étaient renforcées. Un siècle plus tard, les Almohades édifièrent encore d’autres cours et palais. Les seuls éléments du palais islamique qui subsistent encore aujourd’hui sont la cour des Stucs (patio del Yeso), la salle de Justice (sala de la Justicia), la cour en croix (patio del Crucero), la cour de la maison du Commerce (patio de la Casa de Contratación) et les murailles, qui entourent le complexe historique. 

    Après la prise de la ville par le roi Ferdinand III en 1248, l’Alcázar fut converti en résidence royale.

    Au XIIIe siècle, Alphonse X entreprit la construction d'un premier palais, de style gothique sur le site de l'alcázar musulman. Au siècle suivant, Pierre Ier, à la suite du tremblement de terre de 1356 qui détruisit une grande partie de Séville, y ajouta un splendide palais de style mudéjar. L'ensemble, qui ne conserve que peu de vestiges de l'époque d'al-Andalus, fut modifié une nouvelle fois par Charles Quint au XVIe siècle.

     

     

    L'Alcázar de Séville

    L'Alcázar de Séville

    On pénètre actuellement dans l’Alcázar par la porte dite du Lion. Appelée autrefois « porte de la Vénerie » (puerta de la Montería), elle servait de hall d’entrée donnant accès à la cour du même nom. De style almohade, elle est surmontée d’un panneau d’azulejos réalisés en 1894 en céramique sévillane par la fabrique de Mensaque, dans le quartier de Triana.

    L'Alcázar de SévilleUne fois franchie la muraille arabe du XIIe siècle, on accède à la cour du Lion, sur laquelle donne, à gauche, la salle de la Justice (sala de la Justicia) :

    L'Alcázar de Séville

    L'Alcázar de SévilleConnue aussi sous le nom de salle des Conseils, elle fut construite après 1340 par Alphonse XI, sur les ruines de l’ancien palais almohade. C’est là que le roi Pierre le Cruel rendait ses jugements. La salle, de plan carré, est couverte d’un plafond à caissons formés de motifs polygonaux qui s’imbriquent les uns dans les autres pour s’organiser en étoiles, élément de style typique de l’architecture mudéjar, appelé artesonado.

     

    En face, trois grands arcs s’ouvrent dans la muraille, restes d’une ancienne façade almohade qui faisait partie de l’enceinte défensive de l’Alcázar

    L'Alcázar de SévilleCes ouvertures, réalisées dans l’axe du palais du roi Pierre Ier de Castille, sont postérieures à la construction de celui-ci. Les deux arcs latéraux, à l’origine en fer à cheval, sont identiques, tandis que l’arc central, plus élevé et réalisé en pierre, est un arc en plein cintre surhaussé. 

    On accède ensuite à la cour de la Vénerie (patio de la Montería) :

    L'Alcázar de Séville

     

    L'Alcázar de SévilleFaçade du Palais mudéjar appelé aussi Palais de Pierre Ier, dans la cour de la Vénerie.

    La façade principale donne sur la cour de la Vénerie. L'avant-toit en bois, soutenu par des muqarnas (éléments décoratifs en forme de nids d'abeilles) dorés, surplombe une frise d'azulejos portant, en arabe, la devise des Nasrides « Allah seul est vainqueur ». Cette frise est bordée d'une inscription en caractères gothiques qui indique que le roi Pierre a fait construire ce palais en l'an 1402. En-dessous, une rangée de fenêtres, trifore au centre, bifores sur les côtés, sont flanquées de colonnettes de marbre qui soutiennent des petits arcs polylobés. La porte centrale est encadrée par deux arcs aveugles pointus et polylobés, surmontés d'entrelacs de stucs.

    L'Alcázar de Séville

    L'Alcázar de Séville

     

     Salon de l'Amiral et maison du Commerce :

    Le salon de l'Amiral se trouve au rez-de-chaussée, à droite de la cour de la Vénerie.

    Après la découverte de l'Amérique, la reine Isabelle la Catholique décida en 1503 de créer la maison du Commerce des Indes, organisme institutionnel chargé de régler les relations avec le continent américain et dont les attributions étaient aussi de réceptionner et de remettre des marchandises, de prendre des mesures de caractère technique et scientifique et de mener des actions judiciaires, par exemple en cas de conflits entre les commerçants. C'est par ailleurs dans ses salles que furent projetées les principales expéditions des grands navigateurs de l’époque.

    Après un premier salon où sont exposés plusieurs tableaux importants, dont L'inauguration de l'Exposition ibéroaméricaine de 1929, on parvient ensuite à la salle des Audiences, où Christophe Colomb rencontra Ferdinand et Isabelle à la suite de son second voyage. Transformée en chapelle au XVIe siècle, cette salle est couverte d'un superbe plafond en remplage du XVIe au riche décor géométrique et présidée par un précieux retable, la Vierge des Navigateurs, original d'Alejo Fernández, peint entre 1531 et 1536. 

     

    L'Alcázar de SévilleLa Vierge couvre de son manteau le roi Ferdinand le Catholique, l'empereur Charles Quint (à la cape rouge) et, à genoux, les navigateurs Christophe Colomb, Amerigo Vespucci et l'un des frères Pinzón. Les volets du retable représentent quatre saints (saint Sébastien, saint Jacques le Majeur, saint patron de l’Espagne, saint Elme, patron des marins, et saint Jean l'Évangéliste. Il s'agit de l'une des premières œuvres picturales illustrant la découverte des Amériques et où figure Christophe Colomb.

     

    Petite cour dans le bâtiment salon de l'Amiral et maison du Commerce au niveau de la cour du lion :

    L'Alcázar de Séville

    L'Alcázar de Séville

     

    Magnifique escalier menant au deuxième étage du salon de l'Amiral et maison du Commerce :

    L'Alcázar de Séville

    L'Alcázar de Séville

       

    pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alcazar_de_Séville

    « Venise, navigation retour sur le Grand Canal en vaporettoL'Alcázar de Séville : intérieur du Palais Pierre Ier ou Mudéjar »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Novembre 2017 à 10:00

    Magnifique pays Andalou.

    Bon dimanche.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :