• Le Palais du soleil, Shams-ol Emareh, Téhéran

    Classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 2013

     

    Quelques années après son couronnement, Nasseredin Shah décide d'étendre le palais de Golestan dans sa partie orientale.

    Shams-ol Emareh, ainsi que la Salle des Miroirs, la Salle du Musée et la Salle d'Ivoire datent de cette période. À cette époque, Téhéran avait peu de bâtiments impressionnants et encore moins de bâtiments élevés. Quelques ingénieurs français et autrichiens sont invités à cette occasion à Téhéran pour mettre en œuvre les idées que Nasseredin Shah avait eues en Europe et voulait réaliser en Perse.

    La conception est l'œuvre de Doust-Ali Khan Moaier-ol-mamalek et de l'architecte Master Ali Mohammad Kâshi. Démarrée 2 ans plus tôt, la construction de Shams-ol-Emareh est achevée en 1867.

    Mirza Hassan Khan Etemad-os-saltaneh (1843-1896), chroniqueur de la cour, écrit à ce sujet :

    « [...] le Koushk, connu sous le nom de Shams-ol-emareh, est une des œuvres grandioses de ce prince impérial. Son avantage par rapport aux autres constructions de Téhéran - et peut être de l'Iran- est évident et le nombre de ces étages s'élève à cinq. Ce souvenir important est dessiné et construit sous l'égide de Doust-Ali Khan Moaier-ol-mamalek à la mode des palais et des constructions des pays d'Europe. Cette auguste construction est bâtie en l'an mil deux cent quatre-vingt-quatre d'Hégire, en la vingt et unième année du règne de sa Majesté [...] »

     

    Le Palais du SoleilLe Shams-ol Emareh est reconnaissable à ses deux belles tours très hautes pour l'époque. Son Iwan surélevé et ses salles sont décorés de stuc sculpté et de mosaïques de mirroirs.

    Le Palais du Soleil

    Le Palais du Soleil

     

    Le Palais du Soleil

    Le Palais du Soleil

     

    Le Palais du Soleil

    Le Palais du SoleilA gauche du Shams-ol Emareh, ce long mur est couvert de céramiques typiques du goût qâdjâr. Leur compositions ne se répètent jamais et font alterner les vases à fleur et des arabesques florales plus ou moins naturalistes et baroques avec la représentation naïve de paysages et de villes européens.   

    Le Palais du Soleil

    Le Palais du Soleil

    Le Palais du Soleil

    Le Palais du Soleil

    Le Palais du soleil, Shams-ol Emareh, Téhéran

    « Le palais du Golestan, TéhéranLe Musée royal, Tâlâr-e Salam, Téhéran »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :