• Le Régistan : la médersa Cher-Dor, "Qui porte des Lions", Samarcande

    Samarcande, ville inscrite au Patrimoine de l'Unesco depuis 2001

     

    La médersa Cher-Dor, ou Sherdor, qui signifie « Qui porte des Lions », a été construite pat Yalangtouch, en miroir de la médersa d'Oulough Beg, construite antérieurement. Elle a pris la place d'un khanaqah édifié auparavant par Oulough Beg. Son nom provient du symbole du pouvoir à Samarkand représenté sur le portail - panthères avec le soleil au dos et du grand svastika dans lequel il est écrit d"une calligraphie particulière arabe “Allah est le Tout Puissant”.

    Elle est flanquée de minarets d'angle sur un modèle identique à la medersa d'Oulough Beg. Les dômes élancés de part et d'autre du pishtak* permettent de supposer qu'il en était de même, à l'époque, pour son vis-à-vis.

    Contrairement à la médersa d'Oulough Beg, cette médersa ne possède ni de mosquée ni de salles disposées à l'arrière. Le pishtak* décoré de mosaïques colorées présente un exemple peu fréquent d'art figuratif dans l'islam, avec des fauves chassant des daims, des disques solaires à visage humain. A la différence du riche décor de l’extérieur, l’intérieur des khoudjras, les cellules des étudiants, est stricte et ascétique.

    Tous les murs de cette médersa sont couverts de citations du Coran.

     

    pishtak : c'est un élément d'architecture islamique d'origine persane. Il s'agit d'un portail en forme d'arc (ou iwan) qui fait saillie sur la façade où il se trouve. En général, dans le cas de son emploi dans l'architecture d'une mosquée, il est cantonné de deux minarets, mais ce n'est pas systématique.

     

    Façade de la médersa :

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, SamarcandeLe pishtak décoré de mosaïques colorées présente un exemple peu fréquent d'art figuratif dans l'islam

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, SamarcandeIntérieur de la médersa Cher-Dor vu du pishtak

     

    Intérieur de la médersa avec ses 4 Iwans :

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

     

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, SamarcandeChambre d'étudiants de la médersa avec décors reconstitué

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, SamarcandeIwan derrière la façade avec vu sur les deux coupoles

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, Samarcande

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, SamarcandePorte de sortie de la médersa  

    Le Régistan : la médersa Cher-Dor, SamarcandeMariés se faisant prendre en photo devant la médersa

    « Le Régistan : la médersa d'Ulugh Beg, SamarcandeLe Régistan : la médersa Tilla-Qari, "Couverte d'or", Samarcande »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Août à 16:45

    Tout est splendeur. Un site mondialement connu même s'il est difficile de faire des voyages dans ce pays.

    Merci de ce partage et de tes belles photos

    Bonne soirée;

    2
    Mardi 13 Août à 18:24

    Bonjour

    Oui les villes de la route de la soie de l'Ouzbékistan, comme Samarcande, Boukhara et Khiva sont magiques. Pour votre information il est très facile de voyager dans le pays. Le pays fait tout pour faciliter la vie des touristes et notamment à la douane : les français n'ont même plus besoin de visa. Quant à la sécurité il n'y a aucun soucis dans ces 3 villes on se sent en pleine sécurité, beaucoup plus qu'à paris ...

    Bonne soirée à vous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :