• Persépolis, capitale de l'Empire Achéménide, Iran 2018

    Inscrit au patrimoine de l'Unesco en 1979

    Visité le 27 juin 2018

    Persépolis, dont les magnifiques ruines s’étendent au pied du Kuh-e Rahmat (montagne de la Grâce) au sud-ouest de l’Iran, est l’un des plus grands sites archéologiques au monde.

    Reconnu comme étant le joyau des réalisations achéménides dans les domaines de l’architecture, de la planification urbaine, de la technologie de la construction et de l’art, la cité royale de Persépolis figure parmi les sites archéologiques sans équivalent au monde et atteste de façon unique d’une des plus anciennes civilisations de la planète. La construction de l’immense terrasse de la cité a été initiée en 518 av. J.-C. par Darius le Grand, le roi de l’empire achéménide. Sur cette terrasse, les rois qui se sont succédé ont érigé une série de bâtiments palatiaux exceptionnels d’un point de vue architectural, parmi ceux-ci, on citera l’imposant palais de l’Apadana et la salle du trône, la salle aux cent colonnes.

    Inspirés par des modèles mésopotamiens, les rois achéménides Darius Ier (522-486 av. J.-C.), son fils Xerxès Ier (486-465 av. J.-C.) et son petit-fils Artaxerxès Ier (465-424 av. J.-C.) ont construit un splendide ensemble palatial sur une immense terrasse mi-naturelle, mi-artificielle. Cet ensemble de 13 hectares, d’un abord majestueux avec ses escaliers monumentaux, ses salles du trône (apadana) ses salles de réception et ses dépendances, compte au nombre des plus importants sites archéologiques au monde.

    La terrasse est une création architecturale grandiose, avec la double volée de marches qui y mène, ses murs couverts de frises sculptées à différents niveaux, ses propylaea cantonnés à la mode assyrienne (porte monumentale), ses taureaux ailés gigantesques et les vestiges d’immenses salles. Les colonnes étaient surmontées de chapiteaux élaborés et typiques sur lesquels, reposant sur des volutes doubles, deux avant-trains de taureaux agenouillés, dos à dos, tendent leurs nuques accolées et leurs têtes jumelles directement sous l'entrecroisement des poutres du plafond.

    Bien que conçu principalement comme un lieu d'ostentation et un théâtre impressionnant pour les réceptions et les fêtes des rois et de leur empire, Persépolis fut aussi le siège du gouvernement de l’Empire achéménide. Comme l’aurait souhaité son fondateur Darius, la terrasse de Persépolis demeure à ce jour l’image même de la monarchie achéménide, le lieu où les portraits du roi réapparaissent sans cesse, ici sous les traits de celui qui a triomphé d’un monstre, là porté sur son trône par l’ennemi bafoué, et où la très longue cohorte de guerriers et de gardes sculptés, de dignitaires et de sujets venus lui rendre hommage défilent sans fin.

    Persépolis a également été le lieu des fêtes du Nouvel an iranien, qui a lieu lors de l’équinoxe de printemps, symbolisant la victoire tant attendue du printemps sur l’hiver, de la lumière sur les ténèbres, la renaissance du monde et le retour de l’harmonie perdue. Les Achéménides célébraient les fêtes religieuses de Norouz ("nouveau jour") à Persépolis, et c’est dans ses temples que lors des rituels de la fête, ils pouvaient interpréter à partir de signes mystérieux les augures de toute l’année. L’importance de ce complexe en tant que lieu liturgique est telle qu’on estime que chaque bâtiment a peut-être été construit selon une signification rituelle et festive précise.

    En outre, une hypothèse existe selon laquelle la ville aurait été une sorte d’observatoire astronomique où l’on calculait les solstices et les équinoxes, et où l’on étudiait les mouvements des corps célestes. Si ces hypothèses sont correctes, Persépolis peut être considérée comme la capitale religieuse de la Perse, son sanctuaire spirituel. Ni Suse ni Ecbatane ni Babylone ne pouvaient revendiquer le titre de capitale religieuse, les rites religieux ayant été soigneusement préservés par les Achéménides d’un mélange avec les traditions des autres peuples du plateau iranien.

    Au contraire d'autres constructions monumentales antiques grecques ou romaines, la construction de Persépolis ne doit rien à l’esclavage. Elle est entièrement assurée par des ouvriers venant de tous les pays de l’Empire : Babylonie, Carie, Ionie, ou Égypte.

     

    Pour en voir plus : http://whc.unesco.org/fr/list/114https://fr.wikipedia.org/wiki/Pers%C3%A9polis ; 

    http://www.teheran.ir/spip.php?article2064#gsc.tab=0

     

    SOMMAIRE

    Entrée dans Persépolis par le porte de toutes les nations, Iran

    Le palais des cent colonnes et la garnison, Persépolis

    L'escalier monumental est de l'Apadana, Persépolis

    L'Apadana ou salle d'audience de Darius Ier, Persépolis

    Le Tachara ou palais de Darius et le Hadish ou palais de Xerxès, Persepolis

    Chronologie de Persépolis sous l'empire Achéménide

     

    Pour une visite du musée de Persépolis :

    http://steevephoto3.eklablog.com/le-musee-de-persepolis 

     

    Dans la même thématique vous pouvez allez voir cette article sur le palais de Darius Ier à Suse au musée du Louvre :  

    http://steevephoto3.eklablog.com/le-louvre-le-palais-de-darius-ier-suse-a118377844 

     

    Persépolis, capitale de l'Empire Achéménide, Iran 2018Vue panoramique partielle de Persépolis de la montagne Kuh-e Rahmat.

    Persépolis, capitale de l'Empire Achéménide, Iran 2018Lamassus de la Porte des nations accès est

  •  

    - 550 av. J.-C. :  Cyrus II avec les Mèdes fonde l'Empire perse, qui s'étendra à tout le Moyen-Orient, de la mer Égée à l'Inde, de l'Égypte à l'Afghanistan. Naissance de Darius Ier

    - 521 av. J.-C. : Darius devient le 4e Grand Roi achéménide 

    - 521 av. J.-C. : Début de la construction de Persépolis sur ordre de Darius Ier

                  Période 1 : -518 à -490 av. J.-C. : construction

                               - de la terrasse,

                               - de l'apadana : palais et escalier est (début en -515 av. J.-C.)

                               - du Trésor 

    - 518 : la Voie royale de 2 683 km est construite à travers l'Empire perse.

    - 490 : les Perses du roi Darius sont battus par une coalition de Grecs à Marathon ; c'est l'épisode le plus marquant de la Première Guerre médique.

    - 486 av. J.-C. : Xerxès Ier devient le 5e Grand Roi achéménide à la mort de Darius Ier la même année 

                  Période 2 : -490 à -480 av. J.-C. : construction

                                 - du Tachara,

                                 - de l'escalier de Persépolis,

                                 - de la porte de toutes les nations

                                 - escalier nord de l'Apadana    

                  Période 3 : -480 à -470 av. J.-C. : construction

                                 - du Hadish

                                 - du Gynécée

                                 - du Tripylon

                                 - palais D

    - 480 : au cours de la 2e Guerre médique les Grecs défont la marine perse à Salamine. 

    - 465 av. J.-C. : Artaxerxès devient le 6e Grand Roi achéménide à la mort de Xerxès Ier qui est       assassiné

                   Période 4 : -470 à -424 construction  

                                 - du palais des 100 colonnes

                                        - du palais d'Artaxerxès Ier

                                 - de la garnison

    - 424 av. J.-C. : Xerxès II devient le 7e Grand Roi achéménide à la mort d'Artaxerxès 

     

                   Période 5 : construction

                                 - Tombe d’Artaxerxès II

                                 - Palais d’Artaxerxès III

                                 - Salle des 32 colonnes

                                 - Tombe d’Artaxerxès III

                                 - Allée des processions

                                 - Porte inachevée

                                 - Tombe inachevée

     

    - 404 av. J.-C. : l'Égypte devient de la Perse.

    - 401 av. J.-C. : mort de Cyrus le Jeune, révolté contre Artaxerxès II.  

    - 338 av. J.-C. : Artaxerxès III empoisonné par Bagoas 

    - 333 av. J.-C. : Alexandre le Grand défait le roi perse Darius III Codoman à la bataille d'Issos.

     

    - 331 av. J.-C. : Alexandre le Grand défait le roi perse Darius III à la bataille de Gaugamèles.

    - 331 av. J.-C. : Prise et destruction partielle de Persépolis par Alexandre le Grand

    - 330 av. J.-C. : Mort de Darius III qui est assassiné 

    - 323 av. J.-C. : Mort d'Alexandre le Grand à Babylone


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique