• Sainte Sophie, mosquée bleue, palais de Topkapi, Istanbul Turquie 2008

    Date d'inscription à l'Unesco de La Zones historiques d'Istanbul : 1985

    Pour en savoir plus : http://whc.unesco.org/fr/list/356

    Fondée au VIIème siècle av J.C. par les Grecs, la ville de Byzance (Byzantium) a été plusieurs fois conquise (Perses, Grecs...), avant de faire partie de la province romaine au IIème siècle av J.C.

    Elle est choisie par l'empereur Constantin Ier comme la nouvelle capitale de l'Empire romain d'Orient en 330 ap J.C. et prend le nom de Constantinople : c'est la "nouvelle Rome". Elle ne connut pas les invasions barbares et prit une importance croissante pour atteindre son apogée sous Justinien au VIème siècle avec un Empire (l'Empire byzantin) qui s'étendait de Grèce à l'Anatolie mais aussi Italie, sud de l'Espagne et Afrique du nord. En 1054, elle devient orthodoxe après le schisme d'avec l'église romaine.

    En 1204, les Vénitiens détournent la 4ème croisade pour piller Constantinople. Après s'être exilés à Nicée, les chefs byzantins parviennent à reprendre Constantinople en 1261. Mais l'Empire est affaibli et ne cessera plus alors de perdre des territoires... En 1453, c'est la fin de la civilisation byzantine : Constantinople cède à l'invasion ottoman du sultan Mehmet II qui utilise des canons pour détruire les solides remparts de la ville. Le nom est alors changé en Istanbul qui devient la capitale de l'Empire ottoman.

    Ces photos ont été prises en juillet 2008 suite à un trek en Cappadoce et dans les montagnes du Taurus.

    SOMMAIRE

    Sainte Sophie, Constantinople Istanbul, Turquie

    La Mosquée Bleue d'Istanbul

    Intérieur de la Mosquée Bleue

    Palais de Topkapi et fontaine Ahmet III

     

     Mosquée Bleue

     

    Flag Counter

  • Date d'inscription à l'Unesco de La Zones historiques d'Istanbul : 1985 

    Palais de Topkapi

    Construit sur le lieu de l’ancienne Acropole de Byzance entre 1459 et 1465 par le sultan Mehmet II, le Palais de Topkapi, Topkapi Sarayi (« le palais de la porte des Canons ») en turc, a été sa résidence principale  puis celle de tous les sultans le succédant jusqu’en 1853. Situé dans le quartier de Sultanahmet(Istanbul), le Palais de Topkapi comporte quatre cours et un harem qui s’étendent sur 70 hectares.

    Depuis le début de sa construction en 1459, le Palais de Topkapi a connu de nombreux agrandissements, le plus significatif étant la construction du harem au 16ème siècle. Le Palais de Topkapi a connu aussi certaines modifications suite au terrible tremblement de terre de 1509 et à l’incendie de 1665.

    Cependant, le Palais commença à perdre de son prestige dès le XVIIIe siècle et surtout en 1853, date à partir de laquelle la cour entière du sultan se déplaça du Palais de Topkapi au Palais de Dolmabahçe, nouveau palais d’Istanbul dont la construction venait de s’achever.

    Le Palais de Topkapi devint un musée à partir de 1924, trois ans après la chute de l’Empire Ottoman.

    Palais de Topkapi Porte du Salut du palais de Topkapi

    Palais de Topkapi

    Palais de Topkapi

    Palais de Topkapi

    Pour en savoir plus : http://www.istanbul-city.fr/guide-istanbul/palais/palais-topkapi/

     

     

    Fontaine Ahmet III

    Entre Sainte-Sophie et l'entrée du palais de Topkapi, on ne peut pas manquer la fontaine aux ablutions d'Ahmet III, avec sa décoration rococo*, qui est l'une des plus belles d'Istanbul. Elle n'est plus en fonctionnement.

    Le mot « rococo » veut dire rocaille et est appelé ainsi puisque ce style est inspiré par les courbes et les formes naturelles : les arbres, les fleurs et les nuages. Ce style est apparu en 1700 en Europe de l’Ouest.

    Fontaine Ahmet III


    votre commentaire
  • Date d'inscription à l'Unesco de La Zones historiques d'Istanbul : 1985

    La coupole principale de 23 mètres de diamètre s'élève à 43 mètres de hauteur, portée par quatre piliers imposants. En complément de cette coupole, la Mosquée Bleue comporte d’autres coupoles plus petites ainsi que des demi-dômes.

    Les décorations intérieures de la Mosquée Bleue sont de toute beauté. En effet, plus de 260 fenêtres et 20 000 carreaux de faïence bleue d’Iznik, l'ancienne Nicée, composent la Mosquée Bleue.

    Pièce centrale de la Mosquée Bleue, le mirhab, niche indiquant la direction de la Mecque vers laquelle les musulmans doivent se tourner pour prier, est fait de marbre blanc provenant de Marmara.

     

    Mosquée Bleue

    Mosquée Bleue

    Mosquée Bleue

    Mosquée Bleue

    Mosquée Bleue

    Mosquée Bleue Dôme central avec 3 exèdres

    Mosquée Bleue

    Mosquée BleueL’immense salle de prière est couverte par un grand nombre de tapis .

    Mosquée Bleue

    Mosquée Bleue


    votre commentaire
  • Date d'inscription à l'Unesco de La Zones historiques d'Istanbul : 1985 

    La Mosquée Bleue, Sultanahmet Camii en turc, se situe dans le quartier Sultanahmet. Il s’agit de la Mosquées la plus connue d’Istanbul. Elle fut construite par l’architecte Sedefhar Mehmet Aga, élève du célèbre architecte Sinan, entre 1609 et 1616 sous le règne du sultan Ahmet I. Elle est pressentie comme étant le dernier ouvrage de l’architecture ottomane sous sa forme classique. La Mosquée Bleue fut alors le point départ majeur des pèlerins à destination de la Mecque.

    La Mosquée Bleue tient son nom du fait qu’elle comporte environ 20 000 carreaux de faïence bleue d’Iznik, l'ancienne Nicée. Elle fut édifiée pour rivaliser avec l’Hagia Sophia qui se trouvait à l’autre extrémité de la place Sultanahmet. Le sultan Ahmet I voulait démontrer que l’architecture ottomane ne valait pas moins que l’architecture chrétienne d’antan.

    Ahmet 1er s’inspira donc de l’Hagia Sophia et des précédentes œuvres architecturales ottomanes, comme la Mosquée Süleymaniye, pour l'édifier.

    La Mosquée Bleue fut la seconde Mosquée au monde, après celle de la Mecque, à posséder six minarets. Cette caractéristique obligea même de construire un septième minaret à la Mosquée de la Mecque afin de demeurer l’unique Mosquée ayant le plus de minarets.

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

     La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

    La Mosquée Bleue

     

    Pour en savoir plus : http://www.istanbul-city.fr/guide-istanbul/mosquee/mosquee-bleue/


    votre commentaire
  • Date d'inscription à l'Unesco de La Zones historiques d'Istanbul : 1985

    Le musée Sainte-Sophie (du grec Ἁγία Σοφία / Hagía Sophía, qui signifie « sainte Sagesse », « Sagesse Divine », nom repris en turc sous la forme Ayasofya) est située sur la péninsule historique d'Istanbul.

    Sainte Sophie est une grande église chrétienne de Constantinople construite dans un premier temps au IVe siècle. Son esplanade est à la mesure de la gloire de Byzance. Souvent surnommée la Grande Église, la basilique est dédiée au Christ, « Sagesse de Dieu », selon la tradition théologique chrétienne.

    Elle est reconstruite bien plus grande au VIe siècle où elle a acquis sa forme actuelle. La coupole, datant de cette période, culmine à 55 mètres au dessus du sol.

    En 1453, immédiatement après la chute de Constantinople par les Ottomans, la basilique fut convertie en mosquée, conservant le même nom, Ayasofya, comme symbole de la conquête. Contrairement au sort d'une grande majorité d'édifices chrétiens, soumis aux pillages intensifs des troupes du sultan, Sainte-Sophie fut épargnée sur ordre de Mehmed II, qui lui attachait une grande importance.

    Depuis 1934, elle n'est plus un lieu de culte mais un musée.

     

     

    Sainte Sophie

     Sainte Sophie

     Sainte Sophie

     

     

    Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte-Sophie_(Constantinople)

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique