• Ta Prohm, sur le site Angkor

    Photos prises lors d'un voyage au Cambodge en octobre 2011

    Le Ta Prohm (Rājavihara) est un temple sur le site d'Angkor au Cambodge, construit selon le style du Bayon à la fin du xiie siècle. Son nom signifie "grand-père Brahma".

    Situé un kilomètre à l'est d'Angkor Thom, sur le bord sud du baray oriental, il a été construit sous le règne de Jayavarman VII comme monastère et université bouddhique Mahāyāna sous le nom Rājavihara (le monastère du roi).

    Jayavarman VII est le seul roi khmer à avoir édifié deux grands temples. Le premier des deux, Ta Prohm fut consacré en 1186 et dédié à la famille du roi : l'idole principale (Prajnāpāramitā, la personnification de la sagesse) a pris modèle sur sa mère, tandis que les deux temples satellites de la troisième enceinte étaient consacrés l'un à son guru (nord) et l'autre à son frère aîné (sud).

    Il édifiera ensuite le Preah Khan en l'honneur de son père, identifié à Lokeśvara. Grand bâtisseur, il dote également Angkor de nombreux édifices de moindre taille dont le Banteay Kdei et construit dans tout l'empire khmer de l'époque.

    Comme les autres temples khmers, Ta Prohm est inclus dans une enceinte de grande dimension (1 km sur 700 m soit environ 60 ha) dont les portes (une à chaque point cardinal) sont ornées d'une tour à quatre visages d'un style proche de celles d'Angkor Thom. Une cinquième porte plus discrète se trouve sur le mur nord. 

    Une inscription sur le Ta Prohm indique que 12 640 personnes servaient dans ce seul temple. Elle rapporte aussi que plus de 66 000 fermiers produisaient plus de 2 500 tonnes de riz par an pour nourrir la multitude de prêtres, de danseuses et d'ouvriers du temple.

    Le Ta Prohm est mondialement connu pour son entrelac de racines et de murs, l'alternance des arbres et des pierres ce qui en fait l'un des sites les plus photographiés d'Angkor.

    Ta Prohm

    Ta Prohm, sur le site Angkor

    Ta Prohm    Ta Prohm

    Ta Prohm    Ta Prohm, sur le site Angkor                                                                                                                            Fromager reconnaissable à son tronc blanc argenté.

     Ta Prohm

    Certainement l'arbre le plus connu d'Angkor : Tetrameles nudiflora 

     

    « Angkor Wat, les douves et la face ouest vues de l'entrée principaleLe Preah Khan, un temple "à plat" »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Août 2016 à 21:13

    Le site fidèle à sa splendeur.

    Merci du partage.

    Bonne soirée.

      • Dimanche 14 Août 2016 à 22:55

        Je vous remercie de vos encouragements ;-)

        C'est bon de se replonger dans Angkor 5 ans après ;-)

        Un excellent souvenir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :