• Sienne, Siena et San Gimignano, Toscane Italie 2016

    Centre historique de Sienne classé au patrimoine mondial de UNESCO depuis 1995

    Selon la légende, Sienne fut fondée par Senius et Aschius, fils de Rémus, lui-même frère de Romulus (fondateurs de Rome). Ils fuirent la ville sur deux chevaux donnés par Apollon et Diane, l'un blanc et l'autre noir, pour échapper à la fureur de leur oncle Romulus. Ils s'arrêtèrent dans la vallée du Tressa et fondèrent une ville qu'ils baptisèrent du nom de l'aîné, Sienne (en latin Sena Julia). Le blanc et le noir devinrent alors les couleurs de la ville.

    Sienne fut une ancienne colonie romaine fondée par Auguste. Au Ve siècle, elle devint siège épiscopal. La ville se développe dès le VIIe siècle à l'époque des rois lombards. Devenue cité libre et indépendante au XIIe siècle, elle fut la rivale de Florence, d'autant plus que gibeline, c'est-à-dire partisane de l'empereur, elle s'opposait à la politique guelfe – favorable au pape – de sa voisine qu'elle tint longtemps en respect avant de lui infliger une cinglante défaite en 1260, à la bataille de Montaperti.

    Sienne est l'incarnation de la ville médiévale. Transposant sur le plan urbain leur rivalité avec Florence, ses habitants ont poursuivi à travers le temps un rêve gothique et ont su conserver à leur ville l'aspect acquis entre le XIIe et le XVe siècle. À cette époque, Duccio, les frères Lorenzetti et Simone Martini traçaient les voies de l'art italien et, plus largement, européen. La ville entière, construite autour de la Piazza del Campo, a été conçue comme une œuvre d'art intégrée au paysage environnant.

     

    SOMMAIRE

    La cathédrale Notre Dame de l'Assomption, le Duomo, Sienne

    Le magnifique intérieur du Duomo di Siena

    La bibliothèque Piccolomini, futur Pie III du Duomo di Siena

    Le Palazzo Pubblico sur la Piazza del Campo

    Photos du centre historique de Sienne

    San Gimignano et ses maisons-tours

     

    Pour en savoir plus : http://whc.unesco.org/fr/list/717

    Flag Counter

  • Centre historique de San Geminiano classé au patrimoine mondial de UNESCO depuis 1990

    San Giminiano est une commune de la Province de Sienne en Toscane

    Le centre historique de San Gimignano est situé sur une hauteur, dominant le paysage environnant. Au Moyen Âge, la ville était un important point de relais pour les pèlerins qui se rendaient à Rome ou en revenaient par la Via Francigena.

    Elle devint indépendante en 1199. Entre les XIe et XIIIe siècles, les familles nobles et des marchands de la haute bourgeoisie, qui contrôlaient la ville libre, construisirent de nombreuses maisons-tours fortifiées (probablement 72) comme symboles de leur puissance et de leur richesse.

    La ville s’organisa autour de deux places principales : la Piazza della Cisterna, de plan triangulaire, ornée en son centre d’un beau puits, et la Piazza Duomo, datant de la fin du XIIIe siècle, avec son plan complexe et la plus forte concentration de monuments publics et privés.

    Après 1353, la ville entama une période de déclin en raison des épisodes de famine et de peste qui provoquèrent une forte diminution de la population. 

    Seules 14 maisons-tours originales ont subsisté, San Gimignano a conservé son ambiance et son apparence féodales, avec plusieurs palais remarquables des XIIe et XIVe siècles qui l’embellissent. La ville recèle également plusieurs chefs-d'œuvre de l'art italien des XIVe et XVe siècles qui se trouvent dans la cathédrale et dans d’autres édifices éminents, religeux et privés.

    Le centre historique de San Gimignano est un site culturel d’une valeur exceptionnelle, étant donné qu’il a précieusement conservé son homogénéité architecturale et son schéma urbain d’origine. Les édifices situés à l’intérieur de la double ceinture de murs fournissent un brillant exemple de l’architecture médiévale, influencée par les styles de Florence, Sienne et Pise du XIIe au XIVe siècle. 

     San Gimignano

     San Gimignano    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano

    San Gimignano

     

    Pour en savoir plus : http://whc.unesco.org/fr/list/550

     


    2 commentaires
  •  Centre historique de Sienne classé au patrimoine mondial de UNESCO depuis 1995

     

    La ville de SienneLe Palais Salimbeni, de style néo-gothique, est le siège de la plus ancienne banque, la Monte dei Paschi di Siena.

    e palais a été construit au XIVe siècle, en agrandissant un château plus ancien de la famille Salimbeni, dont il reste des vestiges de murs, d'origine médiévale.

    En 1419, il a été confisqué par la République de Sienne et en partie utilisé comme un bureau de douane du Sel et de la Gabella. En 1472, s'y trouvait aussi le centre de la Monte Pio (Monte di Pietà), mis en place pour lutter contre la pratique répandue de l'usure. En 1866, le Monte Pio a été intégré à une autre institution, le Monte dei Paschi (des pâturages), qui octroyait de prêts, en gageant ses opérations sur les recettes annuelles publiques des pâturages de la Maremme, contrôlés par l'État de Sienne. En 1866, l'édifice a été acheté par Monte dei Paschi, qui en a fait son siège. Il a été restauré et reconstruit dans le style néo-gothique en 1877, par Giuseppe Partini.

    La ville de Sienne

    La ville de Sienne

    La ville de Sienne

    Palazzo Tolomei

    Le Palais de la famille Tolomei se situe sur la place homonyme. La famille Tolomei s'est installée en Italie avec la venue de Charlemagne. A Sienne, ils furent parmi les premiers à se distinguer dans l'art du change financier, devenant une puissante famille de banquiers, propriétaires de tours et de châteaux dans les territoires allant des Montagnola Siennoises à la Maremme. Le palais actuel a été entrepris avant 1205, en faisant la plus ancienne résidence privée de Sienne. Il a été reconstruit après 1267, suite à sa quasi destruction par les Gibelins. La façade en pierre grise est typique du XIIIe siècle, avec deux niveaux bien distincts.

    La ville de SienneLa Loggia della Mercanzia est la loggia du commerce de la ville de Sienne, qui donne sur l'arrière de la Piazza del Campo. La partie inférieure fut édifiée au XVe siècle, et la supérieure au XVIIIe siècle.

    Sont présentes les statues de saint Pierre et de saint Paul de Lorenzo di Pietro dit le Vecchietta, et de trois anciens saints protecteurs de la ville : San Savino, Sant'Ansano et San Vittore d'Antonio Federighi. Les ornementations sculptées, les plus significatives de la renaissance siennoise, datent des années 1458 à 1462.

    La ville de SienneLa Basilique San Domenico, également connu sous le nom Basilica Cateriniana a commencée à etre construite en 1226, mais fut agrandie au XIVe siècle en lui conférant son aspect gothique.

    Comme beaucoup d'édifices des ordres mendiants de cette époque, elle fut bâtie en briques. Son plan est en croix égyptienne.

    La ville de SienneLa basilique Saint-François de Sienne, située Piazza San Francesco, est le bâtiment religieux le plus imposant de la ville de Sienne. Construite au Duecento, entre 1228 et 1255, elle fut financée par les donations exigées par les Franciscains, des voleurs et des usuriers pour le pardon de leurs péchés. Elle est agrandie au Trecento (1326) et au Quattrocento ce qui transforma l'édifice roman dans sa structure gothique actuelle.

    La ville de SienneI  Intérieur de la basilique Saint-François de Sienne

    La ville de Sienne

     

    Photos du centre historique de Sienne


    votre commentaire
  • Centre historique de Sienne classé au patrimoine mondial de UNESCO depuis 1995

    Le Palazzo Pubblico, édifice emblématique de la ville de Sienne, est un monument civil dont la construction fut entamée à la fin du XIIIe siècle et achevée vers le milieu du XIVe siècle. On y retrouve les éléments architecturaux qui caractérisent le gothique siennois. Il se situe dans le bas de la Piazza del Campo, la place centrale de Sienne qui accueille 2 fois par an le Palio. 

    La célèbre course de chevaux remonte à la fin du XVIe siècle. Le concile de Trente interdisant les manifestations violentes qui se déroulaient à Sienne, sur la place centrale, la municipalité choisit alors d'instaurer une course de chevaux dans les rues de la ville.

    Les étages du Palazzo sont aujourd'hui occupés par le musée Museo Civico où l'on découvre les salles de l'ancien gouvernement siennois.

    À l'une des extrémités du palais se trouve l'impressionnante Torre del Mangia (du surnom de son premier sonneur, Giovanni di Duccio, dit le Mange gains), dont la hauteur atteint 102 m et dont la construction dura 10 ans jusqu'en 1348. Une chapelle en forme de loggia, la Cappella di Piazza, fut érigée au pied de la tour entre 1352 et 1376.

     

    Le Palazzo Pubblico

    La Piazza del Campo

    La Piazza del Campo

    La Piazza del Campo

    La Piazza del Campo

    La Piazza del Campo

    La Piazza del Campo

     

     

    La Piazza del Campo :

    La Piazza del Campo

    La Piazza del Campo

     

    L' arrière du Palazzo Pubblico :

    La Piazza del Campo

    La Piazza del Campo

     


    votre commentaire
  • Centre historique de Sienne classé au patrimoine mondial de UNESCO depuis 1995

    Photos prises en septembre 2016 lors d'un week-end prolongée à Florence

     

    La Libreria Piccolomini fut construite de 1492 à 1502 par le cardinal Francesco Piccolomini, le futur Pie III, lorsque celui-ci était l'archevêque de Sienne. 

    Elle y honore la mémoire de son oncle Pie II, auquel il y est consacré un important cycle de fresques peintes par le Pinturicchio décrivant des scènes de sa vie. Elle abrita un important patrimoine bibliographique

     

    La bibliothèque Piccolomini du Duomo di SienaUn des superbes livres de la bibliothèque.

    La bibliothèque Piccolomini

    La bibliothèque PiccolominiLes Trois Grace, copie réalisée sous la Rome antique à partir d'un original hellénique, IVe-IIe siècle av. JC

    La bibliothèque Piccolomini Voute de la bibliothèque 

    La bibliothèque Piccolomini

    La bibliothèque Piccolomini

    La bibliothèque Piccolomini

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Centre historique de Sienne classé au patrimoine mondial de UNESCO depuis 1995

    L'intérieur se distingue par l'emploi de marbres noir et blanc et par son riche pavement. Il héberge aussi de nombreuses oeuvres importantes. 

    La nef est longue de 89,40 mètres. Ses piliers, constitués de bandes de marbre blanc et noir, soutiennent des arches en plein cintre (se dit pour un arc dont la courbe correspond à un demi-cercle). 

    Au-dessus des cintres, 171 bustes en stuc représentent les papes.

    Le chœur et le maître-autel est l'oeuvre de Baldassarre Peruzzi (1506). Il s'y trouvait la Maestà de Duccio (1308), désormais dans le Musée de la cathédrale. 

    Duomo di Siena

    Duomo di Siena

    Duomo di Siena

    Duomo di Siena

    Duomo di Siena

    Duomo di Siena Le dôme a été construit entre 1215 et 1270.

    Duomo di Siena

    Duomo di Siena Autel Piccolomini, Réalisé pour Francesco Todeschini Piccolomini, le pape Pie III, par Andrea Bregno (1485). Les niches sont occupées par des statues de Michel-Ange : Saint Paul, Saint Pierre, Saint Pie et Saint Grégoire.

    Duomo di Siena     Duomo di Siena

     Le pavement de la cathédrale

    Le pavement de 3 000 m2 avec ses 37 marqueteries de marbre, représente des scènes bibliques et les sibylles, comme la sibylle hellespontique de Neroccio di Landi.

    Duomo di Siena La louve siennoise entourés des symboles des cités alliées, Inconnu, vers 1373, refait en 1864-1865 par Leopoldo Maccari

    Ce second sujet s'organise autour d'un vaste cercle représentant la Louve siennoise allaitant les jumeaux Senius et Aschius, et entourée des animaux totémiques de huit cités alliées : le cheval d'Arezzo, le lion de Florence, la panthère de Lucques, le lièvre de Pise, la licorne de Viterbe, la cigogne de Pérouse, l'éléphant de Rome et l'oie d'Orvieto. Il s'agit de symboles extrêmement anciens, parfois caducs et probablement choisis pour leur variété. Rome, par exemple, n'est pas représentée par sa Louve capitoline, trop proche de celle de Sienne. Dans les angles, se trouvent quatre autres tondi : le lion dressé de Massa Marittima, l'aigle de Volterra, le dragon de Pistoia et le griffon de Grosseto. À part Rome, les villes évoquées font partie du territoire idéal de la Tuscia, comprenant la Toscane, l'Ombrie et le haut Latium. Cet ensemble est l'unique panneau à mosaïque survivant. Il en reste des fragments très abîmés au Musée de la Fabrique de la Cathédrale. Il remonterait à 1373, ce qui serait compatible avec l'écriture gothique qui accompagne le dessin.

    Duomo di Siena

    Duomo di Siena La fuite d'Hérode, de Benvenuto di Giovanni, 1485

    Grande scène qui fut payée en 1485 à Benvenuto di Giovanni (restaurée en 1869-1878), entourée d'une frise composée de lions affrontés, imaginée par Bastiano di Francesco en 1484. Le thème est tiré des Antiquités judaïques de Flavius Josèphe, dont le texte est cité sur le panneau porté par quatre putti, qui se détachent au centre d'un ciel noir. Le centre du panneau est occupé par une bataille rangée, un thème assez rarement traité dans la peinture siennoise. L'aperçu de la ville située à gauche rappelle Sienne et ses remparts. Le nid d'aigle attaqué par un serpent, qui figure au premier plan, semble un rappel des événements qui, en 1482, amenèrent la ville à se débarrasser du tyran Pandolfo Petrucci.

    Duomo di Siena Achab blessé mortellement pendant la bataille, Alessandro Franchi 1878

    Cet hexagone illustre la réalisation de la prophétie d’Élie : Achab, qui cherchait à se mêler à ses soldats, est quand même touché, à travers sa cotte de mailles, par une flèche tirée au hasard. Ayant demandé au conducteur de son char de le tirer hors de la mêlée, il est représenté à l'écart du champ de bataille, qu'il contemple d'un regard navré. Le texte sacré décrit la suite : « le roi fut contraint de rester sur son char face aux Syriens, et il mourut sur le soir ; le sang de sa blessure avait coulé au fond du char » (Rois, 22, 35-38).

    Duomo di Siena Elie prédit la mort d'Achab, Alessandro Franchi 1878

    Entré en guerre, le roi Achab remporte quelques victoires. Il commet cependant un crime en assassinant Naboth, un homme qui cultivait une vigne située à côté du palais royal, dans le dessein de se l'approprier. Élie lui prédit une mort imminente. La scène montre le roi prosterné aux pieds du prophète (Rois, 21, 21-22).

     

    Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pavement_int%C3%A9rieur_du_Duomo_de_Sienne


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique