• Antigua Guatemala, Guatemala 2016

    Antigua Guatemala, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979

    Antigua, capitale de la Capitainerie générale du Guatemala, fut fondée par les espagnol au début du XVIe siècle, en 1524, sous le nom de Santiago de los Caballeros de Guatemala. Le conquistador Bernal Díaz del Castillo, ancien compagnon de Hernán Cortés, en fut longtemps le gouverneur. 

    Bâtie à 1 530 m d'altitude dans une zone de secousses telluriques, elle fut en grande partie détruite par un séisme en 1773, mais ses principaux monuments sont toujours préservés en tant que ruines.

    Construite selon un plan en damier inspiré des principes de la Renaissance italienne, elle s'est, en moins de trois siècles, enrichie de monuments superbes.

     

    Son histoire est très mouvementée : elle a également été détruite par un incendie provoqué par le soulèvement de la population indigène, puis établie de nouveau en 1527 et entièrement ensevelie suite à des tremblements de terres et à une avalanche en 1541. Le troisième lieu d’établissement, dans la vallée de Panchoy ou Pacán, a été inauguré en mars 1543 et a été utilisé pendant 230 ans. La ville a survécu à des catastrophes naturelles telles que des inondations, des éruptions volcaniques et d’autres graves dommages jusqu’en 1773 lorsque les tremblements de terre de Santa Marta ont détruit la plus grande partie de la ville. Les autorités ont alors donné l’ordre de déplacer la capitale vers un lieu plus sûr, ce qui est devenu Guatemala City, la capitale moderne du pays. Quelques résidents sont restés dans la ville d’origine à laquelle on a, depuis lors, fait référence sous le nom de « La Antigua Guatemala ».

    Source  http://whc.unesco.org/fr/list/65

     

    SOMMAIRE

    La Antigua Guatemala et ses volcans

    Découverte de la ville d'Antigua Guatemala

    Cathédrale et églises d'Antigua Guatemala

    36h à Antigua Guatemala

      

     Antigua Guatemala

     

     

    Flag Counter

  •  

    L'église de Santo Tomás de Chichicastenango (1965m d'altitude, département du Quiché)

    Située à côté de la place du marché, cette église typique d'Amérique Centrale, est vieille de 400 ans. 

    Commençant avec une plateforme précolombienne, les escaliers, qui menaient autrefois à un temple maya, sont encore vénérés. Il y a une marche pour chaque mois du calendrier maya, soit 18 au total.

    Des chamans utilisent encore l'église pour leurs rituels, dans un syncrétisme des rites mayas et du catholicisme romain, en y allumant des bougies et de l'encens et en faisant parfois des sacrifices d'animaux. Une des manifestations les plus importantes de ce syncrétisme est la procession du Vendredi saint, pendant laquelle sont représentés, sous les noms de saints chrétiens, les principales figures de la mythologie maya.

    Source : wikipédia

    Eglise de Chichicastenango

    Eglise de Chichicastenango

    Eglise de ChichicastenangoJoueur de flûte perché sur le sommet de l'église 

    Eglise de ChichicastenangoEglise prise à travers les toiles du marché de Chichicastenango

     

    Petite église de Chichicastenango :Eglise de Chichicastenango

     

    Eglise de Chortiz dans les montagnes des Cuchumatanès (3200m d'altitude) :Eglise de Chortiz

     

    Eglise de Chiantla ( 2000m d'altitude, département de Huehuetenango)

    Chiantla a un riche passé historique. Durant la période coloniale, c'était le centre économique de cette partie des Hautes Terres, grâce à l'activité de ses mines d'argent et de ses riches domaines latifundiaires (vaste propriété agricole cultivé de façon extensive).

    Sa principale attraction est son église qui renferme une très belle vierge en argent, la Virgen de la Candelaria, qui est censé guérir les maux et porter bonheur. Almengor, un mineur espagnol, aurait découvert une mine d'argent très productive. Pour remercier la vierge il aurait fait dont de cette vierge à l'église de Chiantla. C'est aujourd'hui un des plus importants centres de pèlerinage du pays.   

    Eglise de Chiantla

    Eglise de ChiantlaOn peut voir la vierge en argent au fond de l'église

    Eglise de San Cristobal :Eglise de San Cristobal

    Eglise de San Cristobal

     

     

    Eglise très colorée de San Andrés Xecul  (département de Totonicapan)

    L’église fut probablement construite au XVIème siècle par des artisans locaux k’iche’, peu après l’arrivée des Espagnols. 

    Erigée dans une architecture coloniale classique, cette église possède une pittoresque façade polychrome richement décoré de statuettes, de peintures et de dessins religieux et naïfs. Elle rappelle par sa forme, ses couleurs et ses motifs décoratifs, les huipiles des femmes de la région. Cette façade, à dominante jaune safran, témoigne du syncrétisme catholique/maya existant au Guatemala. 

    En langue maya mam, Xecul signifie « sous la colline »

    Pour en savoir plus :

    http://www.voyageurs-du-net.com/san-andres-xecul-guatemala

    Eglise de San Andrés Xecul

    Eglise de San Andrés Xecul


    2 commentaires
  • Antigua Guatemala, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979

    Voici quelques photos prises lors de notre journée et demi passée à Antigua Guatemala. Nous sommes à présent pressé de commencer notre marche sur le volcan en activité Pacaya le lendemain, puis nos deux treks dans les Cuchumatanes puis dans le Peten avant la visite du site maya de Tikal.

     Antigua GuatemalaTrès bon restaurant, notre premier en arrivant à Antigua : La Cuevita de Los Urquizú ; dommage qu'on y soit pas retourné car j'aurai bien voulu essayer les tripes.

    Antigua GuatemalaDes maisons typiques d'Antigua : colorées, souvent en rouge ou jaune, fleuries voir arborées avec de belles portes en bois

    La place centrale et la Capitainerie généraleLa place centrale et la Capitainerie générale illuminée, haut lieu diurne et nocturne d'Antigua, avec les décorations de noël

    Antigua GuatemalaL'ancienne cathédrale San José sur la place centrale dans laquelle venait d'avoir lieu un mariage.  

    Antigua GuatemalaRestaurant à la lumière tamisée dans la rue de l'Arche, Calle del Arco. 

    Antigua GuatemalaCalle del Arco, toujours animée, touristes et descendants mayas vendant leur artisanat.

    Antigua GuatemalaCalle del Arco, mayas vendant leur artisanat.

    Antigua GuatemalaDépart du 10 km d'Antigua de nuit, avec beaucoup de participants déguisés : une vraie fête.

    Antigua GuatemalaAvant le départ, les participants chanteront l'hymne du Guatemala, la main sur le coeur

    Antigua GuatemalaPetite vendeuse maya en costume traditionnel comme très souvent au Guatemala

    Antigua GuatemalaDivers variétés de maïs

    Antigua GuatemalaEn entrant dans certaines maisons ou restaurant comme ici, on peut découvrir de magnifiques patios bien au frais

    Antigua Guatemala  Les bus locaux, appelés aussi TGV par notre guide, à la conduite un peu folle sur les routes ... même dans les virages.

    Antigua Guatemala

    Antigua GuatemalaL'instrument national du Guatemala : le marimba 

    Pour le découvrir : http://www.youtube.com/watch?v=HIKhmq7RUFI

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Antigua Guatemala, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979

    Les nombreuses églises et monastères d’Antigua Guatemala témoignent de l’influence de l’église chrétienne sur tous les aspects de la vie quotidienne dans la ville au cours de la période coloniale. Le Barroco antigüeño qui s’y est développé est une adaptation régionale du style baroque conçue pour résister aux tremblements de terre courants dans la région.

     

    L'ancienne cathédrale Saint-Joseph, ou San José, de style baroque, fut initiée par un premier sanctuaire en 1545 avec les débris amenés d'une colonie détruite dans la vallée Almolonga. Il abritait les restes du conquistador Pedro de Alvarado qui avaient été transférés à la demande de sa fille en 1568. Sa construction a été entravée par de fréquents tremblements de terre. Le second sanctuaire fut achevée en 1680. C'est en 1743 qu'elle prend véritablement le titre de cathédrale.

    Il ne reste aujourd'hui que la façade, la majeure partie est a l'état de ruine et ne sera pas reconstruite comme l'impose le règlement de la ville.

    La paroisse, créée en 1804, opère dans ce qui était autrefois l'entrée de la cathédrale.

    Cathédrale San José

    Cathédrale San José

    Cathédrale San José Cathédrale San José de nuit

    Ruines de la cathédrale San JoséRuine de la cathédrale San José

    Ruine de la cathédrale San JoséRuine de la cathédrale San José

     

    Eglise et monastère de la Merced.

    Construite aiu XVIe siècle par l'architecte Juan de Dios Estrada, l'église de la Merced est de style guatémaltèque ultrabaroque avec ses deux tours-clochers. Elle a été fondée par l'ordre de la Merced, ou Miséricorde, venant de Barcelone.

    Dans les ruines du monastère, ouvert en 1767, se trouve une grande fontaine, avec une vasque de 27 mètres de diamètre.

    Eglise et couvent de La Merced

    Eglise et couvent de La MercedLa façade baroque actuelle date du XIXe siècle, et a été restaurée récemment. Elle se caractérise par des motifs décoratifs en stuc blanc sur fond jaune.

    Eglise de La MercedIntérieur de l'église de la Merced.

     

    Eglise de San Francisco

    Le premier sanctuaire, construit dans le milieu du XVIe siècle, a subi des dommages en 1565 en raison d'un fort tremblement de terre. La nouvelle construction a continué d' être affectées par les différents tremblements de terre.

    L'église a été reconstruite entre 1961 et 1967 , lorsque les franciscains ont récupéré la propriété. Elle est actuellement ouverte au culte catholique. À côté de l'église se trouvent les ruines de l'ancien couvent franciscain qui possède une chapelle spéciale qui abrite les restes de Saint Frère Pedro de San José Betancur, un missionnaire des îles Canaries.

    Eglise de San FranciscoLa façade de l'église est ornée de colonnes torses et deux clochers.

    Eglise de San FranciscoEntrée secondaire du côté du couvent et de la chapelle.

     

    Eglise de la Compagnie de Jésus

    La Compagnie de Jésus a été créé par le décret royal du 9 Août 1561. Dans ce lieu se trouvait une église, le couvent et le Collège de la Compagnie de Jésus qui était devenu très célèbre pour son enseignement.

    L'ordre a été expulsé en 1767. Peu de temps après le tremblement de terre de 1773 a endommagé l'édifice pour ne laisser que la façade actuelle.

    Eglise de la Compagnie de JésusEglise de la Compagnie de Jésus.

    Eglises d'Antigua GuatemalaAutre église d'Antigua

    Eglises d'Antigua GuatemalaRuine d'une ancienne église sur le chemin de la colline Manchén

     

     

     


    votre commentaire
  • Antigua Guatemala, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979

    Visite de la ville

    En moins de trois siècles, la ville a acquis un certain nombre de superbes monuments. Le modèle de lignes droites défini par le damier des rues nord-sud et est-ouest et inspiré par la Renaissance italienne est l’un des meilleurs exemples de planification urbaine en Amérique latine et est tout ce qui reste de la ville du 16e siècle. La plupart des bâtiments civils, religieux et municipaux qui sont toujours debout datent du 17e et 18e siècles et constituent de superbes exemples de l’architecture coloniale des Amériques. Ces bâtiments illustrent une variation stylistique régionale connue sous le nom de Barroco antigüeño. Parmi les caractéristiques propres à ce style architectural, on remarque l’usage de stuc décoratif pour la décoration tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, des façades principales avec un fenêtre centrale dans une niche et souvent un tympan sculpté en creux, des bâtiments imposants et des campaniles assez bas conçus pour résister aux fréquents tremblements de terre courants dans la région. Parmi les nombreux monuments historiques importants, il convient de remarquer, entre autres, le Palais des Capitaines Généraux, l'arche de Santa Catalina, la Maison de la Moneda, la Cathédrale, l’Université de San Carlos, Las Capuchinas, La Merced et Santa Clara.

    Source  http://whc.unesco.org/fr/list/65

    L' Arc de Santa CatalinaL'arche de Santa Catalina permettait aux religieuses du couvent du même nom de traverser la rue sans être vu des habitants. En effet le couvent, de part sa notoriété dû s'agrandir et un bâtiment fut occupé de l'autre côté de la rue.  

    L'Arc de Santa CatalinaLa tourelle avec l'horloge ont été construites dans les années 1890 bien après la contruction de l'arche en juillet 1693. En arrière plan on peut voir une partie de l'église de la Merced.

    L' Arc de Santa CatalinaL'arche de Santa Catalina et le volcan Agua en arrière plan.

    L' Arc de Santa CatalinaLa rue de l'Arche, Calle del Arco en espagnol, une des plus passantes d'Antigua.

    Capitainerie générale du GuatemalaCapitainerie générale du Guatemala, Palacio de los Capitanes Generales

    Le palais des Capitaines-Généraux, construit en 1549 - 1558, plusieurs fois reconstruit, fut le siège du gouvernement de toute l'Amérique centrale (le royaume de Guatemala comportait le Chiapas (au sud du Mexique), le Guatemala, le Belize, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua et le Costa Rica). Il est aujourd'hui occupé par la préfecture, l'hôtel de police et l'office du tourisme (Inguat). Il présente une imposante façade à colonnades, en grande partie d'origine.

     

    Capitainerie générale du GuatemalaCapitainerie générale du Guatemala de nuit.

    Capitainerie générale du GuatemalaCapitainerie générale du Guatemala, blason de la ville surmonté du drapeau du Guatemala

     

    Ancien Palais NationalAncien Palais National, Palacio del Ayuntamiento, il abrite aujourd'hui les bureaux de la municipalité d'Antigua Guatemala

    Il est situé en face de la place centrale, à côté de la cathédrale et face à la Capitainerie générale du Guatemala.

    Source des SirènesSource des Sirènes sur la place centrale placés par Diego de Porres (1677-1741) en 1737.

    Le promontoireVue sur la colline de Manchén qui permet d'avoir une vue plongeante sur Antigua

    Ruine de Santa TeresaCe bâtiment Santa Teresa a été achevé en 1687 pour accueillir les religieuse de l'ordre des carmélites "Descalzos". Il a subi de graves dommages en 1751, mais c'est un autre tremblement de terre en 1773 qui a finalement eu raison de lui. A Antigua il est interdit de toucher aux ruines qui doivent rester en l'état.

    Antigua Guatemala

    Antigua GuatemalaRue typique d'Antigua, pavé avec des maisons très colorées où domine le rouge et le jaune.

     

    Pour en savoir plus : https://es.wikipedia.org/wiki/Antigua_Guatemala

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Antigua Guatemala, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979

    Visite de la ville

    La ville d'Antigua est encerclée par les volcans de Agua (3765), de Fuego (3723m) et d'Acatenango (3976m). 

    Des trois, seul le volcan de Fuego, volcan de feu en espagnol, est encore actif comme vous pouvez le voir sur les photos. C'est l'un des volcans les plus actifs d'Amérique centrale, il entre irrégulièrement en éruption depuis 1524.

    La dernière éruption du volcan Fuego remonte au 8 février 2015, celle de l'Acatenango à 1972.

    Le Fuego et son voisin l'Acatenango sont des volcans dit "gris" c'est à dire "explosif". Ils tirent leur nom de la couleur majoritairement grise de leurs produits éruptifs, majoritairement des cendres volcaniques, par opposition aux volcans rouges qui émettent des laves fluides formant des coulées de lave.

    Le volcan de Agua, situé à une dizaine de kilomètres d'Antigua, est un stratovolcan du Guatemala inactif depuis environ 10 000 ans. Il a pourtant émis au XVIe siècle une importante coulée de boue qui détruisit une cité entière. D'un autre côté, ses flancs fertiles sont propices à l'agriculture et sont largement cultivés.

     

    La Antigua Guatemala et ses volcansVolcan de Agua surplombant Antigua dont on peut entrevoir le plan en damier.

    La Antigua Guatemala et ses volcansVue d'Antigua où l'on peut voir l'église de La Merced, construite au XVIe siècle

    La Antigua Guatemala et ses volcansVolcan de Agua, 3760m de hauteur, surplombant Antigua.

    La Antigua Guatemala et ses volcansLe volcan de Fuego au dessus de l'ancienne Capitainerie générale du Guatemala

    La Antigua Guatemala et ses volcansVue sur le Volcan de Agua au dessus d'une des nombreuses ruines de la ville 

    La Antigua Guatemala et ses volcansVue sur le volcan Fuego crachant de la fumée blanchâtre.

    La Antigua Guatemala et ses volcansVolcan Fuego, 3763m, toujours en activité. On peut voir que rien ne pousse sur les flancs de ce volcan.

    La Antigua Guatemala et ses volcansImpressionnante vue du Volcan de Agua de la ville d'Antigua

    La Antigua Guatemala et ses volcansVolcan de Agua prise sous l'Arc de Santa Catalina

    La Antigua Guatemala et ses volcansVolcan de Agua et Arc de Santa Catalina

    La Antigua Guatemala et ses volcansTrès belle rue pavée, comme toute les rues d'Antigua, avec vue sur le volcan de Agua et l'Arc de Santa Catalina 

    La Antigua Guatemala et ses volcansAutre rue pavée, avec des maisons toujours très colorées, avec vue sur le volcan de Agua .

    lLa Antigua Guatemala et ses volcansAu dessus des toits de la ville, vue sur les volcans de Fuego (à gauche) et Acatenango.

    La Antigua Guatemala et ses volcansvue sur les volcans de Fuego (à gauche) et Acatenango prise de la terrasse d'un superbe restaurant très fleuri.

     La Antigua Guatemala et ses volcansLes TGV, surnom donnée par notre guide à ces bus intercités très colorés, avec le volcan de Agua en arrière plan.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique